Actualités Isogeo

Newsletter Isogeo

Je souhaite également recevoir les invitations aux webinaires organisés par Isogeo
Je reconnais avoir pris connaissance de notre politique de confidentialité

Veuillez saisir vos nom, prénom et courriel et valider la politique de confidentialité
23
Nov
2022

Isogeo & Opendatasoft : deux solutions complémentaires pour préparer et publier ses données en open data

Equipe Isogeo

Partenariat Isogeo & Opendatasoft

 

Les services SIG et open data sont souvent amenés à collaborer dans le cadre de leur mission commune : la mise à disposition des données. Il est cependant nécessaire de s’interroger sur le cycle de vie des données et sur leur qualité avant d’envisager leur ouverture à la consultation, évitant ainsi l’écueil d’un catalogue inutilisé après sa sortie officielle.

Les solutions Isogeo et Opendatasoft sont dans cette finalité complémentaires, raison pour laquelle nous partageons de nombreux clients communs. La préparation des jeux de données est en effet primordiale avant d’envisager leur ouverture à la consultation au sein d’une organisation publique ou privée, ainsi qu’auprès des partenaires et du grand public.

 

Mais comment préparer ses jeux de données géographiques avant de les publier ? Ça se passe sur la plateforme Isogeo !

 

Avant de débuter tout projet de Geodata management, les responsables du projet anticipent le travail de documentation en vue de réfléchir à la valorisation des futurs catalogues. Les conseils avisés du chef de projet Isogeo sont d’une grande importance pour éviter les écueils du catalogage.

Les chargés du projet, souvent responsables SIG, techniciens SIG et administrateurs de bases de données, se concentrent d’abord sur le recensement de leurs jeux de données avec le Scan Isogeo, qui crée automatiquement une fiche de métadonnées pour chaque couche de donnée géographique détectée. Les champs techniques de ces fiches sont déjà pré-documentés suivant la directive européenne INSPIRE (emprise géographique, système de coordonnées, format, etc.).

fiche de métadonnées Isogeo

La deuxième étape consiste à poursuivre le travail de documentation sur les fiches de métadonnées existantes en complétant le reste des champs, assurant ainsi une conformité de l’inventaire à la réglementation en vigueur. En parallèle de la documentation, l’association des métadonnées de données avec des fiches de services permet d’anticiper la phase suivante : la valorisation et l’accès à la donnée.

En suivant la chaîne de valeur complète Isogeo (1. Recenser 2. Documenter 3. Valoriser), les chargés du projet atteignent en effet l’étape de la valorisation de ces fiches de métadonnées classées dans des catalogues. Un catalogue d’usage à destination de l’open data est alors créé et alimenté en vue de passer à la phase suivante du processus d’ouverture des données. 

 

J’ai préparé mes jeux de données sur la plateforme Isogeo, quelle est l’étape suivante ? Rendez-vous sur la plateforme Opendatasoft !

 

Opendatasoft propose un moissonneur CSW (Catalogue Service for the Web) en vue d’offrir un usage fluide entre le serveur CSW Isogeo et sa plateforme d'expériences data. Celle-ci permet à tous les services (SIG, DSI, RH, communication, etc.) de manipuler et de diffuser des données dans des formats attractifs, tels que des cartes et des data visualisations à destination de l’interne ou de l’externe.

Comment ça marche ? Pour rappel, les métadonnées de données géographiques sont documentées sur la plateforme Isogeo. Une fois le catalogue Isogeo d’usage open data constitué en vue d’être partagé à la plateforme Opendatasoft, il vous suffit de générer un flux CSW sur Isogeo. Les données servies en WFS (ArcGIS Server & Geoserver) sont ainsi remontées et accompagnées des métadonnées suivantes : le titre, le résumé (sans interprétation du markdown), les mots-clés, les thèmes INSPIRE, la licence, le point de contact (mail & type) et le propriétaire.

Opendatasoft backoffice

Capture d'écran d'une fiche de métadonnées documentée sur Isogeo sur la plateforme ODS

Les premiers utilisateurs ayant testé cette fonctionnalité remontent deux bénéfices majeurs :

  • un gain de temps grâce à l’automatisation de la connexion des données entre Isogeo et Opendatasoft ;
  • une autonomie accrue des utilisateurs finaux dans la consultation et la consommation des données (internes à l’organisation, partenaires, grand public) ;
  • une amélioration de la qualité des données géographiques sur le long terme grâce à des métadonnées maintenues à jour.

Vous souhaitez tester cette nouvelle connexion ? Direction l’aide en ligne Isogeo ou rapprochez-vous de votre interlocuteur privilégié chez Isogeo pour en savoir plus.