Blog & actualités

Retour d’expérience avec Nathalie LETESSIER, responsable SIG de la ville de Créteil-Agglomération Plaine Centrale sur un audit réalisé par Isogeo qui a donné lieu à une maquette de catalogue de données SIG au mois d’octobre 2012.

Plaine Centrale du Val-de-Marne

Isogeo (I) : Pouvez-vous nous décrire dans quel contexte vous avez travaillé avec Isogeo ?

Nathalie Letessier (NL) : Nous étions en phase de réflexion sur la gestion de notre catalogue de données géographiques alors que nous avions déjà déployé Geosource. J’ai eu vent de la société Isogeo et de sa solution de catalogage ; nous avons voulu en savoir plus et j’ai testé la démo disponible sur le site. L’ergonomie et la facilité d’utilisation de la solution m’ont immédiatement séduite. J’ai alors contacté la société pour aller plus loin.

I : Comment s’est passée la collaboration ?

NL : Notre objectif principal était de pouvoir manipuler nos propres données et de pouvoir les présenter en vrai à toutes les parties prenantes du projet (élus, direction générale et services utilisateurs). Et ceci dans un délai très court puisque nous avions un comité de pilotage dans les 3 semaines à venir.

La société Isogeo est intervenue très rapidement avec un consultant. Il y a eu une première phase d’audit de la situation actuelle puis un travail en commun sur le cahier des charges de la maquette à mettre en œuvre. Enfin,  Isogeo a réalisé un catalogage de nos données géographiques présentes dans notre SIG et une maquette opérationnelle.

I : La maquette est-elle spécifiquement centrée sur le catalogage ?

NL : L’intérêt principal réside effectivement dans cette solution de catalogage : en une semaine nous avons eu un panorama complet de nos données.  Elles ont été taguées, c’est-à-dire identifiées par des mots-clés et des thématiques.

Le remplissage automatique des métadonnées est une fonction particulièrement intéressante car cette tâche nécessaire est un peu répétitive et à faible valeur ajoutée. C’est bien évidemment la compatibilité de la directive INSPIRE qui est ici sous-jacente.

La fiche des données « Parking » a été complètement renseignée et est maintenant accessible en interne et en externe.

La maquette a permis d’élaborer une interface unique, porte d’entrée pour l’ensemble des logiciels utilisés. En effet, nous gérons divers outils en interne :

  • AIGLE (Business Geographic)
  • WGS (cartographie interactive grand-public)
  • FME (transformation des données) couplé avec GTF (outil de publication de traitements FME conçu par Veremes)
  • AUTOCAD MAP (Autodesk)

Pour moi, le catalogue, c’est vraiment la porte d’entrée du SIG : regardez IKEA, leur catalogue est sûrement leur meilleur moyen de communication auprès des clients !

I : Qu’est-ce qui vous a séduit dans cette démarche ?

NL : Premièrement, le fait de pouvoir tester pour voir ; la maquette a permis de tester le fonctionnel de la solution. Les SIG sont des systèmes stables sur lesquels nous souhaitons capitaliser : notre engagement se fait donc sur le long terme : nous n’avons pas le droit à l’erreur. Nous voulions vraiment réaliser cette maquette avec nos données… pour un prix très raisonnable et en très peu de temps.

Deuxièmement, nous avons rapidement eu une vision claire de la qualité de nos données. Le travail que nous avions entrepris au préalable a permis d’obtenir une grande qualité des données… tout en nous apercevant que :

  • des index spatiaux étaient encore présents dans notre base alors que les tables géographiques liées n’y étaient plus
  • des données avaient pu être mal projetés

Enfin,  les fiches de métadonnées sont mises à jour en temps réel et visibles par l’ensemble des participants, en interne et en externe. C’est un des buts de l’opération : d’abord connaître l’ensemble de son patrimoine avant de le partager, voir de le libérer.

I : Qu’en ont pensé les diverses parties prenantes ?

NL : Ce qui a particulièrement plu aux parties prenantes (comité de pilotage SIG et correspondants informatiques) c’est la facilité d’utilisation via un seul portail, ainsi que la visualisation cartographique. Le fait d’utiliser des interfaces de type grand public (du style Facebook avec des boutons like et commentaires) participe à cet effort d’échange et de partage.

Nous avons pu également initier une démarche d’Open Data au sein de la solution Isogeo via GTF et c’est une direction dans laquelle les parties prenantes – dont les élus – souhaitent également s’engager pour l’avenir.

La maquette m’a permis de montrer concrètement lors du comité de pilotage ce que le catalogage des données voulait dire et surtout comment nous pouvions en tirer parti pour de futures applications : tout le monde a été ravi !

Isogeo a fait preuve d’une grande réactivité et dispose d’une belle équipe.

Merci à Nathalie Letessier pour sa disponibilité (nathalie.letessier@agglo-ville-creteil.fr).

 

Isogeo réalise des audits de patrimoine d’information géographique en quelques jours grâce à sa solution de catalogage innovante, simple et professionnelle. 
Pour tout renseignement complémentaire, merci de contacter Isogeo.

 

Article précédent :
Erratum

Olivier Schwartz
Directeur Marketing & Communication, j'ai rejoint Isogeo dès 2011 pour formaliser la stratégie de développement et mettre en place une communication professionnelle, à la fois chaleureuse et un peu décalée :)