Blog & actualités

Le 6 septembre dernier, nous participions à la conférence INSPIRE qui avait lieu à Strasbourg. L’occasion de faire un tour de l’implémentation de la directive en Europe, et découvrir des utilisations concrètes.

English version below. 

Nous avons pu rencontrer beaucoup de société privées et constater qu’un grand nombre de pays européens étaient présents. Le contenu du programme était riche, et basé sur le partage de bonnes pratiques dans un accueil chaleureux. A noter également, une innovation intéressante : le badge aimanté qui ne fait pas de trou dans la chemise.

Bien entendu, en tant qu’expert d’INSPIRE en France, nous avons apporté notre pierre à l’édifice en expliquant notre vision de la directive lors d’une présentation. Vous pouvez retrouver plusieurs éléments :

Un peu à contre-courant du mouvement général qui s’intéressait particulièrement aux données, nous sommes restés focalisés sur notre spécialité : les métadonnées. Aspect toujours négligé du SIG, notre objectif a été de montrer comment il était possible de répondre à INSPIRE facilement, en utilisant les métadonnées comme un moyen et non comme une fin en soi. Et pour se faire nous avons pris deux exemples concrets de collectivités territoriales qui ont adopté cette vision : geomayenne.fr et Lorient Agglomération. Ces deux exemples permettaient également d’illustrer le principe de subsidiarité, cher à la directive.

Nous avons conclu la présentation en recommandant trois bonnes pratiques :

  1. Avoir un catalogue à jour, exhaustif et documenté qui permet d’avoir une connaissance du territoire et de contrôler la diffusion de cette connaissance ;
  2. L’interopérabilité, au cœur d’INSPIRE, que l’on retrouve à plusieurs niveaux : au niveau des standards qui permettent le partage et la compréhension, mais aussi au niveau des systèmes d’information déjà en place (en amont avec les données produites, dans tous les formats, et en aval avec les plateformes IDS et SIG en place chez les acteurs) ;
  3. Changer de vision : au lieu de prendre la directive INSPIRE comme une obligation réglementaire, plutôt en profiter pour lancer une réflexion sur la diffusion de la connaissance des données géographiques au sein de l’organisme.

Rendez-vous l’année prochaine pour la suite, avec nous l’espérons des nouvelles utilisations concrètes de la directive !


The last 6th septembre, we were at the INSPIRE Conference in Strasbourg. A good opportunity to see how the Directive is implemented in Europe, and discover concrete uses.

We met some private compagnies, and realize that a lot of european countries were represented. The program was very rich, and the focus was made on good practices.

As an INSPIRE expert, we contributed to this event by presenting our vision. You can find several media :

Contrary to the trend about data, we choose to stay focus on our speciality : metatada. We all know metadata is a forgotten aspect of the GIS. Our objective was to show that is what possible to answer easily to the INSPIRE Directive by using metadata as a mean to an end. We used concrete examples of french territorial collectivities that adopt this vision : geomayenne.fr and the Greater Lorient Community. Besides, these two examples illustrate the subsidiarity principle of the Directive. 

We finished the speech by three good practices : 

  1. Having a catalog up-to-date, documented and exhaustive, in order to have the knowledge of the territory
  2. Interoperability, at the heart of the INSPIRE Directive, and that we find at different levels : with standards that allows sharing and understanding, but also with the information systems already in place: upstream with the inventory of data, whatever their formats, and downstream with the data release within the platform SDI and the GIS software (desktop and web) in place at the players (ArcGIS and QGIS to quote the most famous)
  3. Twisting the vision : instead of considering INSPIRE as an obligation, take it an opportunity to start a a reflexion about the geodata management

See you next year!